Avec Saint Jean-Baptiste

Aujourd’hui, l’Église nous invite à faire mémoire du martyre de saint Jean-Baptiste qui rendit à Dieu le témoignage suprême du sang en immolant son existence pour la vérité et la justice.

 Il fut en effet décapité sur l’ordre d’Hérode, à qui il avait osé dire qu’il n’était pas licite de garder auprès de lui la femme de son frère.

Saint Jean-Baptiste, inspiré par l’Esprit de Dieu, se retira au désert pour mieux conserver son innocence et cultiver les dons extraordinaires dont il avait été favorisé. Il y vécut, depuis son enfance jusqu’à trente ans, dans la pénitence, la prière et la contemplation. Sa trentième année, il parut dans le monde pour y prêcher la pénitence et donner le baptême, qui en était le signe, d’où lui est venu le nom de Baptiste ou Baptise

            Je me mets en présence du Seigneur et je lui demande la grâce de me laisser toucher par l’appel de Jean-Baptiste à la conversion et à l’accueil de la Bonne Nouvelle.

            Je prends le temps de contempler cette icône du Martyre de Saint Jean-Baptiste et je laisse venir ce qui attire plus particulièrement mon regard : les formes, les couleurs, les mouvements…

Je peux m’arrêter sur le visage de Jean-Baptiste, porteur de paix, de désir de justice et de vérité.

Qu’est-ce que cela me dit de mon propre désir de rechercher la paix et la justice dans ma vie ? Je peux faire mémoire de situations personnelles de conflit, de jalousie ou d’injustice que j’ai vécues : quelle a été mon attitude ? Je peux en parler au Seigneur.

Je peux aussi observer les mains de Jean-Baptiste et du Christ. Dans un même alignement, elles sont prêtes à se rejoindre, ce qui rappelle la grande dévotion du prophète envers le Christ.

Et moi, qu’en est-il de ma relation à Dieu ?  Est-ce que je lui exprime régulièrement ma confiance en lui et ma fidélité ?

En bas à droite, l’âme de Jean-Baptiste qui repose sur le cœur de Jésus peut nous rappeler le passage de la Bible  dans lequel Jean-Baptiste témoigne de l’identité de Jésus « Voici l’agneau de Dieu » (Jean, 1, 36)

Comment cette Parole résonne-t-elle en moi ? Est-ce que je témoigne de la présence du Christ dans ma vie ? Comment ?

Je peux terminer le temps de prière par cette hymne, dans l’action de grâce pour la vie de Saint Jean-Baptiste qui resta fidèle à sa mission jusqu’au bout.

Prophète du Très-Haut,
Tu n'es pas la Lumière
Mais son témoin.
Avant même de naître,
Tu la révèles :
Joie sans parole !

Tu cries dans le désert,
Tout un peuple se lève
Vers le Jourdain ;
Ton baptême réveille
La soif d'eau vive :
Proche est la Source !

Voici l'Agneau de Dieu,
Tes disciples le suivent,
Tu restes là ;
Mais ton âme jubile
Quand ils l'écoutent :
Noces du Verbe !

Plus libre que les rois,
Tu contestes ce monde
Sans infini.
Ton martyre dans l'ombre
Prévient l'aurore :
Christ est lumière !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s