Psaume 65

1Avec confiance, ô Dieu! 
on te louera dans Sion, 
Et l'on accomplira les vœux qu'on t'a faits.

2 O toi, qui écoutes la prière! 
Tous les hommes viendront à toi.
3 Les iniquités m'accablent: 
Tu pardonneras nos transgressions.

4 Heureux celui que tu choisis 
et que tu admets en ta présence, 
Pour qu'il habite dans tes parvis! 
Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison,
 De la sainteté de ton temple.

5 Dans ta bonté, tu nous exauces par des prodiges, 
Dieu de notre salut, 
Espoir de toutes les extrémités lointaines 
de la terre et de la mer!

6 Il affermit les montagnes par sa force, 
Il est ceint de puissance;
7 Il apaise le mugissement des mers, 
le mugissement de leurs flots,
 Et le tumulte des peuples.
8 Ceux qui habitent aux extrémités du monde 
s'effraient de tes prodiges; 
Tu remplis d'allégresse l'orient et l'occident.

9 Tu visites la terre et tu lui donnes l'abondance, 
Tu la combles de richesses; 
Le ruisseau de Dieu est plein d'eau; 
Tu prépares le blé, quand tu la fertilises ainsi.

10 En arrosant ses sillons, 
en aplanissant ses mottes, 
Tu la détrempes par des pluies, 
tu bénis son germe.

11 Tu couronnes l'année de tes biens, 
Et tes pas versent l'abondance;
12 Les plaines du désert sont abreuvées, 
Et les collines sont ceintes d'allégresse;

13 Les pâturages se couvrent de brebis, 
Et les vallées se revêtent de froment. 
Les cris de joie et les chants retentissent.

Psaumes 65 est en grande partie un chant de louange à Dieu. C’est un texte extrêmement confiant, dans lequel l’orateur exprime sa connaissance du Seigneur. Tout y est présenté de manière positive, même lorsqu’il s’agit de nos fautes et de nos erreurs.

La première partie du psaume dit que l’homme que Dieu choisit est béni. Elle se poursuit par la description de l’activité de Dieu, par de grandes actions de justice, par la création de montagnes, par le calme des mers bruyantes, de sorte que ceux qui vivent dans les « régions les plus éloignées » sont effrayés. La dernière section, dans les versets 9 à 13, est une litanie d’images pastorales délicieuses de la générosité et des provisions du Seigneur.

Les deux premiers versets déclarent avec insistance que le Seigneur mérite toute louange, et que notre besoin permanent est de nous tourner vers lui et de reconnaître qu’il est notre Dieu. L’idée spirituelle ici est que, si nous ne commençons pas par considérer Dieu comme la source et le gouvernement de notre vie, nous n’irons pas plus loin.

Le verset 4 développe et souligne que c’est le Seigneur qui nous choisit et nous amène à venir à Lui. Spirituellement, c’est la réalité. Le Seigneur « choisit » chacun d’entre nous. Il nous donne la liberté d’accepter ou de rejeter son amour. Il nous donne même chaque parcelle du pouvoir dont nous avons besoin pour faire le choix, pour nous tourner vers Lui, pour « appuyer sur le bouton ». Ou pas. Nous n’avons pas le pouvoir de le faire par nous-mêmes, mais nous en avons l’apparence, et cela suffit à préserver notre liberté réelle de choisir de croire au Seigneur et de l’adorer.

Suit une série d’événements que le Seigneur accomplit : des actes impressionnants dans la justice, la confiance de toutes les extrémités de la terre, l’établissement des montagnes, revêtu de puissance, l’apaisement du bruit de la mer et de ses vagues, et du tumulte des peuples. Il termine en disant comment ceux qui sont les plus éloignés auront peur, et comment le Seigneur apporte la joie à nos commencements et à nos fins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s