Avec les Béatitudes

La ronde des élus-Fra Angelico- 1431

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
«Heureux les pauvres de cœur,
car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux ceux qui pleurent,
car ils seront consolés.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte,
si l’on vous persécute
et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous,
à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux !»

En ce jour de fête et de joie en l’honneur de tous les saints, je demande au Seigneur la grâce de m’approcher davantage de Lui.

Je lis les Béatitudes, l’une après l’autre, lentement. Je les reçois comme un goutte à goutte…et je regarde leur esprit.

Je laisse résonner en moi cette promesse: Heureux… Heureux …

Je contemple le vrai bonheur donné dès maintenant, par grâce.

– Un chemin qui s’ouvre, un long et patient travail du Seigneur qui me conduit à Le rencontrer.

– Mon bonheur en plénitude, préparé et qui engage.

Chaque Béatitude m’éveille, m’entraîne à discerner le sens et la finalité de mes choix dans le concret de ma vie

Je contemple la sainteté du Christ, l’accomplissement des Béatitudes, le chemin qu’Il me trace, le bonheur toujours plus grand auquel je suis destiné(e).

Chaque Béatitude me renvoie à mes limites et m’invite au combat.

Je peux nommer ce qui fait obstacle en moi, mes faiblesses, mes désirs qui ne conduisent qu’à un bonheur relatif, un bonheur de la terre qui ne comble pas…

Mes yeux fixés sur le visage de Jésus-Sauveur, je lui confie mes difficultés à aimer, mes peurs, mes résistances…

– Ai-je le désir qu’Il relance ma  marche,…Ai-je le désir d’aller plus loin en Lui ?

– Suis-je prêt(e) à faire l’expérience de l’amour et à me compromettre « à cause de Lui. » ?

Je peux conclure ma méditation en m’unissant à cette prière :

« Seigneur Jésus, tu as séjourné parmi nous, fidèle à ce que tu enseignais, et tu es monté près du Père. Fais-nous garder tes commandements, pour que nous habitions un jour, avec ceux qui auront aimé comme toi, là où tu demeures éternellement. »

« Pénétrons plus avant dans la profondeur », dit saint Jean de la Croix, c’est-à-dire, pénétrons plus avant dans la connaissance de Dieu… Car telle est son immensité que malgré tout ce que l’âme peut en connaître, elle peut toujours y pénétrer davantage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s