Prier avec « Ave Verum Corpus » de Mozart

En 1791, Wolfgang Amadeus Mozart, compose un petit motet sur une hymne du 14e siècle attribuée au Pape Innocent VI « Ave Verum Corpus », méditation sur la présence réelle de Jésus-Christ dans le Saint Sacrement. Cette hymne était chantée au Moyen-Age pendant la messe au moment de l’élévation.

Voici le texte de l’hymne, traduit du latin :

Je te salue, vrai Corps né de la Vierge Marie,Qui as vraiment souffert et as été immolé sur la Croix pour l’homme,Toi dont le côté transpercé a laissé couler du sang et de l’eau.

Puissions-nous Te recevoir à l’heure de la mort.Ô doux, ô bon, ô Jésus fils de Marie.Ainsi soit-il

Je me mets en présence du Seigneur…

Je me dispose à écouter avec tout mon corps et je laisse la musique me rejoindre…

Je découvre la beauté sereine du paysage… les musiciens et les chanteurs qui habitent des pays différents et qui se sont accordés, pendant le confinement, pour célébrer ce qui les relie tous, la musique et l’amour, au-delà de leurs multiples différences…

Les instruments amènent, comme un bourgeon qui s’ouvre, l’éclat des voix du choeur, autant de pétales d’une immense fleur.

L’esprit devient parole à travers le chant… les êtres entrent en communion avec l’harmonie  savamment créée par le compositeur.

Je m’attarde sur les paroles de l’hymne… Je contemple le mystère de l’Eucharistie…

Pain et vin deviennent, à chaque consécration, Corps et Sang du Christ réellement présent.

Je rends grâce au Seigneur pour sa vie donnée par amour pour libérer l’humanité entière de ce qui l’éloigne de Dieu,

Je lui rends grâce pour son désir d’être avec nous dans une communion qui n’aura pas de fin.

Je me sens appelé/e à approfondir le sens de l’Eucharistie et je m’interroge sur sa place dans ma vie : Est-ce que je suis prêt/e à accueillir ce que le Christ veut changer en moi ?

Communier est-il pour moi un engagement à vivre concrètement de cet amour du Christ qui livre sa vie pour ceux qu’il aime ?

Je m’adresse au Seigneur.

Seigneur, par le pain partagé, tu vis avec nous et en nous.

Rassemblés en un seul Corps, nous faisons, jour après jour, l’expérience de notre fragilité et du désir d’unité en Toi.

Donne-nous la grâce de continuer à faire Eglise pour être messagers de ton amour  et pour que nous devenions pain de vie pour les autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s