prier avec un écrit spirituel

La joie est prière, force et amour Dieu aime celui qui donne avec joie.
La meilleure manière de montrer notre gratitude envers Dieu et les gens c’est d’accepter tout avec joie.
Être heureux avec lui, maintenant, cela veut dire : aimer comme il aime, aider comme il aide, donner comme il donne, servir comme il sert, sauver comme il sauve,

être avec lui 24 heures par jour, le toucher avec Son déguisement de misère dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.
Un cœur joyeux est le résultat normal d’un cœur brûlant d’amour.
C’est le don de l’Esprit, une participation à la joie de Jésus vivant dans l’âme.
Gardons dans nos coeurs la joie de l’amour de Dieu et partageons cette joie de nous aimer les uns les autres comme Il aime chacun de nous.
Que Dieu nous bénisse.
Amen.

Mère Teresa

Christ souriant de Javier-Espagne

Prier avec ce texte, c’est d’abord me rendre disponible et me mettre sous le regard de Dieu. Je choisis un lieu qui m’aide, une attitude adaptée. Je prends le temps.

Je demande à l’Esprit Saint sa lumière pour me laisser instruire,  à travers ces paroles de Mère Teresa, une femme qui  met des mots sur son expérience spirituelle.

Et je peux demander la grâce de recevoir la joie, celle que Jésus a promise. « Demeurez dans mon amour…Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. » (Jn 15,11)

Je lis le texte une première fois, lentement. Puis je reprends le texte en étant attentif à la façon dont les mots me rejoignent.

  • Il y a ceux  qui reviennent souvent, ceux qui se répondent…
  • Il y a ceux qui s’imposent à moi, parce qu’ils m’attirent, parce qu’ils me renvoient à ma propre expérience… Je les goûte et je reste sur ces mots tant que j’y ai du goût.
  • Il y a ceux que je ne comprends pas, ou qui m’interpellent et mettent à jour mes résistances… Je reste aussi dessus et demande à l’Esprit Saint de m’éclairer.
  • Il y a ceux qui me parlent de Jésus-Christ ; à travers eux je peux le contempler regarder sa manière de faire.

Après avoir passé du temps sur le texte, je parle à Dieu comme un ami parle à un ami. Je lui confie ce que le texte a éveillé en moi et lui adresse la prière qui monte de mon coeur, louange ou action de grâces, demande de pardon, demande d’aide…

Je termine ma prière en redisant le Notre Père ou toute autre prière de l’Eglise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s